SAMEDI 18 JUIN 2022, 15H

Eglise de Villette

Tjasha Gafner

Récital de Harpe

Le répertoire pour la harpe n’est pas fait que d’une longue série de transcriptions, mais contient une multitude de pièces originales qui sont parfois de véritables trésors. Tjasha Gafner vient nous faire découvrir une partie de ce corpus souvent méconnu. Un quart de millénaire sépare le pré-classique Solo en sol majeur de Carl Philipp Emanuel Bach, écrit en 1763, de la création de Jake Safirstein, prodige de la scène musicale américaine. En 1904, l’Impromptu de Gabriel Fauré se place encore dans la tradition romantique, au même titre que la Légende (1901) d’Henriette Renié, partition écrite par l’une des grandes figures de la harpe. Cet instrument est l’un des rares que Paul Hindemith ne joue pas, ce qui ne l’empêche pas de lui consacrer une Sonate en 1939. Le dernier mouvement est inspiré d’un poème de Ludwig Hölty, dans lequel un harpiste souhaite que son instrument soit placé à sa mort derrière l’autel, « Là où les couronnes de tant de jeunes filles scintillent. »

Programme

Paul Hindemith (1895-1963)

Sonate

  • Mässig schnell
  • Lebhaft
  • Sehr langsam

Gabriel Fauré (1845-1924)

Impromptu op. 86

Carl Philipp Emanuel Bach (1714-1788)

Solo en sol majeur Wq. 139

  • Adagio un poco
  • Allegro
  • Allegro

Franz Liszt (1811-1886)

Trois Études de Concert S. 144

  • Un sospiro (arr. H. Renié)

Jake Safirstein (né en 2000)

Création mondiale

Henriette Renié (1875- 1956)

Légende